Salariés cultivés, entreprises florissantes

Extrait du fichier (au format texte) :

1/3

Les Echos www.lesechos.fr

Quotidien
29 Avril 2009

Par Muriel Jasor

Salariés cultivés,
entreprises florissantes
Quand les outils et les solutions formatés s essoufflent, un détour par l art ou les sciences humaines aide à repenser la complexité du monde et à doper la capacité
innovante des entreprises.

C

ulture commerciale, culture financière, culture du cash, culture d entreprise ou « corporate », le mot culture est décliné à tous les niveaux de l entreprise. Pour autant, qu a-t-il à voir avec la culture générale ? « Compte tenu du prestige qu on lui accorde, l entreprise décline ce mot à toutes les sauces », constate Mohed Altrad, PDG du groupe Altrad
(matériel d échafaudage, 2.805 personnes). « On aurait toutefois tort de penser que culture économique et culture générale sont étrangères l une à
l autre », poursuit ce patron, également auteur de quatre romans. La raison ?
Par temps de crise, quand tout le monde s appuie sur les mêmes techniques et des schémas de pensée similaires, la différence compétitive se joue sur la culture générale et l intelligence des situations. Du coup, multiplier les connaissances extra professionnelles rend plus intelligible la complexité d un marché, et donne le recul nécessaire pour appréhender des questions éthiques ou des relations sociales difficiles. Que la médiation passe par de classiques références historiques, littéraires, philosophiques, voire gastronomiques et Snologiques, ou bien par d autres - moins orthodoxes - comme la culture manga, la musique rock ou les séries télévisées américaines.
De toute évidence, les grands patrons français ne sont pas sur la même longueur d ondes que cette célèbre éditorialiste anglo-saxonne, qui estime
« plaisant » qu un dirigeant d entreprise soit cultivé, « dans la mesure où
on peut l avoir pour voisin de table lors d un dîner ». De Michel Pébereau
à Bertrand Collomb en passant par Anne Lauvergeon ou Denis Kessler,
nombre d entre eux accordent de l importance à la médiation de la culture pour mieux décrypter l environnement économique. Et ce n est pas l apanage des plus diplômés. Sans formation initiale spécifique, Serge Papin, le PDG
de Système U, cite désormais René Char dans ses interviews, et se délecte de la lecture des « Confessions » de saint-augustin. Pour son propre plaisir mais aussi pour mieux rivaliser avec Leclerc et son président sur diplômé.
Sortir du cadre professionnel
Bien évidemment, dans les milieux d affaires, priorité reste donnée à la valorisation des savoirs techniques, assortie d exigences de rentabilité rapide.
Mais puisque « les outils ne résolvent pas tout, et qu il est des situations pour

Dans la boutique



Mohed Altrad
Mohed Altrad
10/10/2010 - www.altrad.com
1/1 VIP www.ktotv.com 5 Décembre 2009 Interview : 52 minutes Mohed Altrad Des dunes de Syrie au monde des Affaires B édouin de Syrie, il a passé son enfance dans les dunes, loin des bancs de l école. Mais lorsqu il obtient une bourse du gouvernement syrien pour étudier en France. Il saisit sa chance et décroche un diplôme d ingénieur. Quelques années après, il crée sa société. Aujourd hui Mohed Altrad est la tête d un groupe aux affaires florissantes. Un parcours exceptionne

Mohed Altrad, président du groupe Altrad
Mohed Altrad, président du groupe Altrad
10/10/2010 - www.altrad.com
La lettre M www.lalettrem.fr 1/1 Quotidien 10 Février 2009 Mohed Altrad, président du groupe Altrad * 2,23 M de TP versés aux collectivités en 2008 par les 19 sites actifs d'Altrad en France "C'est une annonce justifiée, car cette taxe est unique en Europe. Elle est purement franco-française. La mesure est pertinente car la TP alourdit la fiscalité et favorise les délocalisations. La TP est une charge, et pour préserver nos marges on doit l'affecter aux coûts des produits. Sa suppressi

Lire l'article
Lire l'article
10/10/2010 - www.altrad.com
1/3 Mediapart www.mediapart.fr 8 Mars 2010 L intégration économique plutôt que l assimilation «Pour rayonner l international, la France doit s appuyer sur ceux dont les origines leurs permettent de mieux comprendre les cultures différentes auxquelles, nécessairement, elle se confronte», défendent Fatine Layt, banquière, et Mohed Altrad, entrepreneur. L e débat sur l identité nationale toucherait sa fin. Lancé par Eric Besson, de façon hâtive et maladroite, il s achève su

Salariés cultivés, entreprises florissantes
Salariés cultivés, entreprises florissantes
10/10/2010 - www.altrad.com
1/3 Les Echos www.lesechos.fr Quotidien 29 Avril 2009 Par Muriel Jasor Salariés cultivés, entreprises florissantes Quand les outils et les solutions formatés s essoufflent, un détour par l art ou les sciences humaines aide repenser la complexité du monde et doper la capacité innovante des entreprises. C ulture commerciale, culture financière, culture du cash, culture d entreprise ou « corporate », le mot culture est décliné tous les niveaux de l entreprise. Pour autant, qu 

Altrad Group kupio Limex za 7 milijuna eura
Altrad Group kupio Limex za 7 milijuna eura
10/10/2010 - www.altrad.com
1/1 Poslovni www.poslovni.hr/ 15 travanj 2010 Aktualno Marija Birti Altrad Group kupio Limex za 7 milijuna eura U potpunoj tiaini zaklju en je deal  u Donjem Miholjcu. Francuzi su kupili nekadaanjega velikog proizvoa a bicikala i graevinskih kolica F rancuski Altrad Group kupio je za sedam milijuna eura tvrtku Limex iz Donjeg Miholjca. Iako tijekom ju eraanjeg dana Josip `elej, vlasnik i predsjednik Uprave tvrtke Limex, kompanije koja se proslavila proizvodnjom bicikala nismo mogl

Belle adds to the mix
Belle adds to the mix
10/10/2010 - www.altrad.com
Executive Hire Show www.executivehireshow.co.uk 1/1 Belle Adds to the mix N ow part of the Altrad Group (Baromix), Belle will introduce several new group products. The Belle and Baromix range of mixers will be exhibited side by side for the first time, along with the comprehensive Fort wheelbarrow line-up. New and improved high-performance plate compactors and a trench rammer will be unveiled, and modifications to benefit hirers and end users have been incorporated into a new range of Belle hydr

Le groupe renoue avec la croissance
Le groupe renoue avec la croissance
10/10/2010 - www.altrad.com
Le Midi Libre www.midilibre.com 1/1 Quotidien 22 Décembre 2010 Rubrique : Économie Par Karim MAOUDJ Le groupe Altrad renoue avec la croissance RÉSULTATS Après avoir subi la crise, en 2009, l'entité dirigée par Mohed Altrad voit son chiffre d'affaires la hausse Mohed Altrad, président du groupe éponyme, présentera ce matin, La Grande-Motte, les résultats 2009-2010, clôturés au 31 août dernier, avec le sourire. Après avoir affiché, il y a un an, une baisse de son activité du fa

Belle launches Altrad scaffolding in UK at Executive Hire Show
Belle launches Altrad scaffolding in UK at Executive Hire Show
10/10/2010 - www.altrad.com
1/1 International rental news www.khl.com 29 December 2009 Written by Murray Pollock Belle launches Altrad Scaffolding UK at Executive Hire Show B elle Group will use the upcoming Executive Hire Show in February to spearhead the UK launch of a range of façade scaffolds and Plettac branded multi-directional system scaffolding produced by its parent company, the French-based Altrad Group. One of the prime aims of Altrad s acquisition of Belle was to use the UK company to better penetrate the UK

Un projet piscine ? Alliance Piscines réalise le rêve
Un projet piscine ? Alliance Piscines réalise le rêve
25/11/2010 - www.n-schilling.com
Un projet piscine ? Alliance Piscines réalise le rêve COMMUNIQUÉ DE PRESSE - mai 2009 Très facile et rapide mettre en oeuvre pour des moments de plaisir et de détente assurés, la piscine Onyx d'Alliance Piscines (11 x 4 m avec profondeur de 0,8 2 mètres) est commercialisée 16 540 euros TTC avec filtration. Première marque française spécialisée dans la fabrication et la commercialisation de piscines en coque monobloc polyester, Alliance Piscines détient tous les atouts pour que

Stéphane Hénon, newly appointed Managing Director of LOXAM
Stéphane Hénon, newly appointed Managing Director of LOXAM
18/09/2012 - www.n-schilling.com
Press release September 2012 Stéphane Hénon, newly appointed Managing Director of LOXAM Appointed in July 2012, Stéphane Hénon succeeds Yves Coquinot as Managing Director of LOXAM. A veteran, with 20 years' experience, including 12 years with LOXAM as Ile-de-France Regional Manager, then Operations Manager for French and international subsidiaries, Stéphane Hénon has developed sound economic and management skills. This 43-year old father of three has now risen to the rank of Managing Direc

Unical - Guide 2013 des ECO-Primes
Unical - Guide 2013 des ECO-Primes
15/12/2017 - www.unical.fr
ZONE CLIMATIQUE PAR DEPARTEMENT MODALITEs POUR bENEfICIER DEs ECO-PRIMEs Zone climatique Département Zone climatique 01 Ain H1 33 Gironde H2 65 Hautes Pyrénées H2 02 Aisne H1 34 Hérault H3 66 Pyrénées Orientales H3 03 Allier H1 35 Ile et Vilaine H2 67 Bas Rhin H1

Les nouvelles peintures Sigmalys « Plus simple, plus Sigma »
Les nouvelles peintures Sigmalys « Plus simple, plus Sigma »
27/05/2013 - www.n-schilling.com
Attentive aux attentes des professionnels et aux tendances décoratives, la marque professionnelle Sigma Coatings complète sa gamme de peintures intérieures Sigmalys (destinées aux travaux courants) avec deux nouvelles références : Sigmalys Impress, impression adaptée une grande variété de supports et Sigmalys Soft, peinture mate-veloutée pour une décoration contemporaine. Avec quatre finitions au choix (mate, mate-veloutée, velours et satinée), associées une impression polyvale

Texline - Gerflor
Texline - Gerflor
22/08/2018 - www.gerflor.fr
CARACTÉRISTIQUES Texline TECHNIQUES Epaisseur totale EN 428 mm 2.9 Epaisseur couche d usure EN 429 mm 0.30 Poids : Masse surfacique EN 430 g/m2 2000 Largeur des rouleaux EN 426 m 2/3/4 Longueur des rouleaux EN 426 ml ± 25 Traitement de surface -

Mise en page 1 - Hager
Mise en page 1 - Hager
09/02/2012 - www.hager.fr
, guide de visite Un projet de : parrainé par : Hager et les maisons be-GREEN, des objectifs communs Inaugurées au salon Batimat de Paris en novembre 2009, les maisons be-GREEN d'Architectures vivre concrétisent un concept de maisons de ville l'empreinte écologique minimale. Parrain du projet avec GDF-SUEZ, Hager participe ainsi l`invention de l'habitat de demain en concevant des installations électriques qui sensibilisent l'utilisateur ses consommations énergétiques et lui perme